le risque d’allergies alimentaire chez l’enfant

0
333

l’allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire à un aliment. Cette réaction peut être immédiate ou retardée.

Environ 6 à 8 % des enfants ont des allergies alimentaires. À elle seule, l’allergie aux arachides touche de 1 à 2 % des tout-petits. Dans la plupart  des cas, l’allergie disparaîtra avant l’âge de 5 à 7 ans. Pour certains allergènes, jusqu’à 80 % des enfants auront cette chance

Selon une étude, les 10 aliments suivants sont considérés comme les allergènes responsables de la majorité des réactions allergiques graves:

  • les arachides
  • le blé
  • les fruits de mer (poissons,
    crustacés et mollusques)
  • les graines de sésame
  • le lait
  • les noix
  • les œufs
  • le soya
  • les sulfites (produits chimiques ajoutés dans certains aliments)
  • la moutarde

Les symptômes

Il faut savoir que les signes et symptômes associés à une allergie alimentaire peuvent se manifester dans les minutes, les heures ou les jours suivant la consommation d’un allergène.

Parmi les symptômes les plus fréquents on cite :

  • eczéma, urticaire, plaques rouges enflées;
  • pleurs, irritabilité;
  • difficulté à dormir, changement rapide de l’état général;
  • vomissements en jet, diarrhée à répétition, constipation tenace;
  • retard de croissance ou gain de poids insuffisant;
  • asthme, difficultés à respirer, enflure des lèvres, de la langue et de la gorge
Certains des symptômes mentionnés peuvent indiquer que votre enfant fait une réaction allergique grave. Par exemple :
  • son état général change rapidement de façon importante (ex. : irritabilité, somnolence, perte de connaissance);
  • ses lèvres ou sa langue enflent;
  • il respire difficilement;
  • il vomit.
Il faut dans ce cas la consulter Consultez immédiatement un médecin. Il ne faut jamais prendre à la légère les allergies alimentaire chez l’enfant.

Les enfants les plus susceptibles de présenter une allergie alimentaire sont ceux qui :

  • ont déjà une allergie alimentaire;
  • souffrent d’eczéma, d’urticaire, d’asthme ou de rhume des foins;
  • présentent des antécédents familiaux d’allergie (alimentaire ou autre), d’eczéma, d’urticaire, d’asthme ou de rhume des foins.

Allaitement et allergies
Certaines études ont démontré qu’un allaitement exclusif de l’enfant durant les 4/6 premiers mois permettent de prévenir les allergies