Les coliques du nouveau-né et du nourrisson …

0
1517

Les coliques du nouveau-né et du nourrisson occupent la 6eme place dans l’ordre des consultations au niveau des urgences pédiatriques du CHU d’Oran, c’est un SYNDROME bénin, fréquent et incontournable du développement des nouveaux nés et des nourrissons.

Les coliques sont une source d’inquiétude et une épreuve pour le bébé et ses parents.

C’est quoi les coliques du nouveau-né et du nourrisson ?

C’est une sensation d’inconfort au niveau du ventre, un abdomen ballonné, des tortillements dans tous les sens, des pleurs inconsolables, un visage erythrosique (rouge), des mains serrées, un dos courbé, des jambes pliés sur le ventre, tout se termine par un confort passager secondaire à l’émission de gaz.

Les pédiatres définissent les coliques des bébés par la règle de trois:
3 heures de pleurs par jour, minimum 3 fois par semaine, sur minimum 3 semaines.
Des parents nous ont rapporté des durées de pleurs depassant les 10 heures par jour.

Les coliques sont insensibles aux antalgiques.
(J’insiste au près des parents pour qu’ils cessent de vivre ses coliques comme une douleur insuffisamment traité par le médecin de famille ou le pédiatre )

Les coliques du nouveau-né /nourrisson en chiffre:

20% des nouveau-nés en Algérie sont victimes de coliques.

25% des nourrissons vivent ses coliques.
Les coliques débutent généralement à l’âge de 15 jours et disparaissent vers l’âge de 04 mois.

Comment soulager les coliques du nouveau-né /nourrisson :

Règles générales :

1/ préférer un environnement calme et peu éclairés lors des tétées.

2/prendre son temps pendant les tétés.

3/éviter la sur alimentation.

4/servir de l’eau sucré (20 ml d’eau tiède pour 1/2 cac de sucre à prendre maximum deux fois, jour ): en effet le sucre est un bon calmant

5/ couvrir le bébé de calin et d’amour: le peau à peau s’avère un bon moyen anti-colique, tout comme la voix douce de maman.

6/ le massage abdominal :aux huiles ou sans huiles par des mouvements au sens de l’aiguille d’une montre.

7/ si bébé est nourri au sein:
-Éviter l’excès en laitages, en sucre en aliment qui fermentent et aux féculents.
-un sein par tétée mesdames SVP, apres 15-20 min de tétée votre sein excrete des acides gras très bénéfique pour le développement du bébé
Ces acides gras en fin de tété s’avèrent un bon moyen anti coliques .
-Rappelant que la consommation de tabac,d’alcool et de drogue est formellement contre indiqué chez les maman qui allaitent.

si bébé est sous allaitement artificiel :
-respecter le dosage poudre/eau
-utiliser un biberon anti coliques.
-utiliser un biberon à contenance moindre
-changer le lait infantil par un lait anti-colique.
-utiliser un baby Gigl

8/ Trouver SA POSITION de confort:
-installer votre bébé à plat votre sur vos cuisses.
-installer votre bébé à plat ventre sur votre avant bras, les jambes et les bras pendants.
-essayer la position verticale en utilisant vos bras, une écharpe ou un porte bébé.

9/ la phytotherapie est un bon moyen pour soulager les coliques:

Tisanes de fenouil, infusions au cumin et en camomille , fleurs d’Oranger.

10/ Le cocooning :utiliser un coussin en forme de U, emmailloter votre bébé dans un lange.

11/chaleur et l’eau: donner un bain chaud à bébé (eau 35°C et 37°C)
Tentez aussi une bouillotte tiède sur le ventre de votre bébé.

12/ en mouvement :
-allonger le bébé sur un transat vibrant ou un tocking chair
– bercer le bébé dans vos bras
-essayer la poussette ou un tour en voiture (bébé doit etre bien en sécurité dans un siège auto)

La place des médicaments pour luter contre les coliques du nourrisson:

Les pédiatres algeriens ont tendance à prescrire le DEBRIDAT, STOP COLIQUE mais les résultats ne sont pas très satisfaisants.
Il ne faut surtout pas tout banaliser :
Bien que les coliques du nouveau-né et du nourrisson reste une situation BANALE et BENINE il faut gardes les bons réflexes et consulter un médecin si
– il y’a apparition d’une fievre.
-d’une jaunisse ( un ictère )
– des vomissements ( je ne parle pas des régurgitations souvent physiologiques)
-un arret de l’émission des gaz.
-un erytheme fessier qui a tendance à persister.
-des taches rouges au niveau des joues,à l’arrière des oreilles,sous les aisselles, derrière les genoux.
– un changement du caractère des pleur de votre bébé.
-constipation.

Article écrit par Dr. FEDJER Amina,
Médecin residente au CHU D’ORAN, pour Maman DZ.