Quand vous humiliez votre enfant sans le savoir

0
209

Votre enfant se gratte le nez dans la salle d’attente du pédiatre, au lieu de l’aider à se moucher discrètement vous lui tapez sur la main en lui disant « On ne met pas ses doigts dans le nez », les gens présents dans la pièce voit toute la scène. Votre enfant devient tout rouge et baisse la tête dans le meilleur des cas, ou fonds en larmes.

« Tu es grande maintenant, tu dois apprendre à partager »

C’est l’anniversaire de votre petite fille, toute la famille est présente, elle refuse de prêter un jouet à ses cousins et cousines. Vous vous énervez et vous retirez le jouet des mains de votre petite fille pour le donner aux autres enfants et vous en profitez pour lui donner une leçon « Tu es grande maintenant, tu dois apprendre à partager ». Humilié, votre fille va bouder dans son coin et refuser de jouer avec ses cousins et cousines, l’anniversaire est gâché.

Voici deux situations où vous avez humilié votre enfant sans vous en rendre vraiment compte. Au final l’humiliation, en plus de gâcher toujours les choses, crée un sentiment désagréable aussi bien pour les parents que pour l’enfant. A terme l’enfant humilié peut devenir timide et se sentir paralysé dans ses relations avec les autres, aussi, il perdra confiance en lui et en la personne qui l’aura humilié, à savoir, vous.

Privilégiez toujours le dialogue avec l’enfant et gardez votre calme, même si, on le sait c’est difficile quelques fois.