Les dangers du plastique sur notre santé

Aujourd’hui on utilise souvent les plastiques pour conserver et envelopper les aliments et les boissons : récipients jetables et réutilisables, films de protection, couverts de table, bouteilles d’eau et biberons.

Si l’on voit le bon coté de la chose le plastique est léger, pratique, incassable et relativement bon marché.
Pourtant, son utilisation extensive et généralisée fait encourir des risques environnementaux et pour la santé.

Les dangers du plastique
A l’heure actuelle, on rencontre de plus en plus d’inquiétudes pour la santé du fait de l’utilisation des plastiques dans l’alimentation et dans d’autres secteurs.
Aucun plastique n’est donc, à l’heure actuelle 100% sécuritaire et plusieurs maladies sont liées à sont utilisation
Qu’en est-il réellement ? :
De nos jours, la fabrication du plastique fait entrer en jeu de nombreux produits chimiques issus du pétrole.
Certains peuvent s’infiltrer dans les aliments et les boissons et ainsi avoir un impact sur notre santé.
Ces infiltrations sont plus nombreuses quand le plastique est mis en contact avec des aliments gras ou huileux, quand il est vieux ou égratigné ou encore lorsqu’il est chauffé.
Aucun contenant en plastique n’est donc conseillé mais s’il le faut vraiment limitez votre utilisation.
En effet, les types de plastiques qui s’infiltrent le plus dans les aliments sont les polycarbonates, le PVC et le styrène .
Il faut surtout éviter les produits qui contiennent du :
Bisphénol A (BPA) :
Le BPA est un des ingrédients du polycarbonate. Le BPA fait partie des ingrédients chimiques synthétiques les plus utilisés dans l’industrie.

Le BPA est un composant chimique qui mime l’action de l’estrogène, hormone humaine. Il est lié à plusieurs types de cancers.

On le retrouve souvent dans les bouteilles d’eau rigides, les canettes de boissons gazeuses…
PVC :
Le PVC est produit à partir de pétrole ainsi que de chlorure de sodium et nécessite l’ajout d’une cinquantaine d’additifs chimiques pour être stabilisé, notamment les phtalates/DEHP qui servent à le rendre plus souple et flexible.
Le PVC fait partie des matériaux les plus courants de nos jours, mais hélas il comporte beaucoup de dangers.
Il se retrouve partout dans les maisons ainsi que dans la vie courante : fenêtres, portes, et même dans la plupart des supermarchés pour emballer les fromages et les viandes.
Les dangers du PVC ne sont plus à démontrer, mais il faudrait que tous les pays prennent des mesures radicales comme en Suède, en Allemagne, en Autriche et au Danemark.

Que faire ? :
Débarrassez-vous progressivement de tous les objets en plastiques que vous possédez et remplacer les par des matières plus nobles tel que le verre, le bois, le métal, etc.

Dans l’alimentation :
Consommer l’eau du robinet en la filtrant si possible.
Utiliser des bouteilles en verre.
Entreposer toujours vos boissons dans des bouteilles en verres.
Utiliser des plats, verres et autres instruments de cuisine en bois, acier inoxydable, verre et porcelaine sans plomb.
Choisir des produits frais ou au pire des produits congelés si vous n’avez pas d’autre solution.
Réfrigérer la nourriture dans des contenants de verre.

Bébés / Enfants :
Utiliser des biberons, des tasses à bec ainsi que tous les autres contenants pour bébés en verre ou en métal. Ou à la limite produits dans BPA.
Acheter des jouets de dentition fabriqués en tissus (sans colorant chimique) et qui ne contiennent ni plomb, ni cadmium.
Il est aussi possible d’acheter des jouets en bois (recouverts de peinture ou vernis sans solvant et non toxique).
Acheter les équipements pour bébé (siège auto, berceau, poussette,…) contenant le moins de plastique possible et surtout sans aucun PVC ni BPA.

**Éviter de mettre des récipients de plastique au four à micro-onde. Même les mentions « micro-onde » sont peu fondées.

**Limiter l’utilisation des plats, verres ou autres instruments de cuisine en plastique.

**Limiter l’usage des pellicules plastiques (SaranWrap) et ne pas les passer au four à micro-onde.

**Si vous êtes obligé d’utiliser de l’eau en bouteilles de plastique, utiliser des bouteilles neuves, non égratignées et sans les mettre au contact de la chaleur ou de la tiédeur.
En effet, la chaleur favorise les infiltrations des composants chimiques depuis le plastique de la bouteille vers l’eau qu’elle contient.

**S’assurer que les biberons ne contiennent pas de polycarbonate en vérifiant si le chiffre 7 est inscrit au centre du symbole de recyclage sur le fond du biberon, s’il est accompagné des lettres PC, il s’agit bien de polycarbonate.
En l’absence d’un symbole de recyclage, il est impossible de savoir si le biberon contient ou non du polycarbonate.

**Ne jamais y verser d’eau bouillante, car au contact de l’eau très chaude, le BPA se dégage de la bouteille dans une proportion beaucoup plus forte.
Faire bouillir l’eau et la laisser tiédir dans un contenant qui n’est pas en polycarbonate avant de la transvider dans le biberon.

**Laisser les biberons, fraîchement nettoyer ou stériliser, refroidir à la température de la pièce avant d’y ajouter la préparation.

**Ne pas chauffer les biberons au four à micro-ondes.

**Ne pas chauffer au four à micro-ondes ni laver au lave-vaisselle les contenants en polycarbonate dans lesquels vous ranger de la nourriture.
Choisir des contenants en verre ou des contenants faits d’autres matières que le polycarbonate pour la nourriture et les boissons.

**Choisir des produits frais ou congelés de préférence aux produits en conserve.

**Éviter les gobelets en plastique faits à partir de polycarbonate.
Préférer ceux en verre ou ceux fabriqués avec du polypropylène (code de recyclage 5) ou encore avec du poly (téréphtalate d’éthylène) qui portent le code de recyclage 1.

** Évitez d’entreposer tout aliment dans des boîtes en plastics

**Éviter les jouets faits de polycarbonate.